Voici les 11 résultats

Accord de confidentialité

Accord de confidentialité

Un accord de confidentialité vise à régir la confidentialité des informations échangées entre des partenaires relativement à un projet ou un contrat ou lors de négociations. Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle possible pour votre accord de confidentialité. Pourquoi utiliser un accord de confidentialité ? L’accord de confidentialité, couramment appelé « NDA » (Non Disclosure Agreement) dans la pratique est un contrat signé de gré à gré dans lequel les parties s’engagent entre elles dans le contexte d’une discussion, d’une négociation ou du lancement d’un projet à garder confidentielles certaines informations qui seraient échangées dans ce contexte précis. Quels sont les avantages d’un accord de confidentialité ? Les entrepreneurs sont amenés au quotidien à discuter avec des partenaires éventuels, des employés ou des investisseurs, à discuter des rouages de leur activité. Certaines informations concernant l’entreprise et ses projets sont des informations dites sensibles, dans la mesure où elles ne peuvent être révélées publiquement sans impacter négativement l’activité de l’entreprise. Si certaines de ses informations sont protégées naturellement par un droit de propriété intellectuelle (comme les logiciels) d’autres (comme les idées) doivent être protégés par un document juridique : l’accord de confidentialité. L’avantage de ce document est de délimiter le périmètre de l’information protégée, la durée de sa protection et de prévoir une résolution en cas de rupture du contrat. Les points essentiel Pour un accord de confidentialité efficace, il faudra porter un soin particulier à la définition des informations confidentielles. En définissant de manière trop vague ce qu’elles pourraient être, l’obligation de confidentialité serait un frein au fonctionnement de votre activité. Il est donc nécessaire de lister précisément l’ensemble des informations que vous souhaitez protéger. Si vous souhaitez protéger des informations dans le cadre d’un contrat de travail, une simple de clause de confidentialité dans ce dernier devrait suffire. Néanmoins, il est nécessaire pour protéger l’entreprise après la fin du contrat de travail de rédiger un accord de confidentialité avec votre ancien salarié si vous souhaitez que ce dernier conserve le secret sur certaines informations au-delà de la relation de travail.  
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Ce modèle de cession de parts part du postulat que la cession s'opère entre deux personnes physiques, mais bien d'autres cas sont envisageables et les modalités de cession devront alors être ajustées au cas par cas. C'est pourquoi il est recommandé d'avoir recours à un professionnel du droit. En outre, la cession de parts est un acte important et ne saurait être pris à la légère, tant au niveau de ses conséquences fiscales que sociétales. Alto Avocats vous offre le meilleur modèle possible pour votre contrat. Pourquoi utiliser un acte de cession de parts sociales ? Les parts sociales sont des titres de propriété divisant le capital d’une entreprise. Si les sociétés sont dites par action (SA, SAS, SASU) ces titres de propriétés sont des actions. Pour une société commerciale comme la SARL, on parle alors de parts sociales. Ces titres donnent droit à leur propriétaire de toucher des dividendes et/ou de participer à la vie administrative de leur société. Là s’arrête les similitudes, car actions et parts sociales ne se transmettent pas de la même manière. En effet, si la transmission d’actions dans une société par action est a priori libre, celle dans une société commerciale est extrêmement normée. Un acte de cession permet de formaliser la procédure. Il peut s’agir soit d’un acte notarié, soit d’un acte sous seing privé (entre les parties, et signées par elles). Quand préférer un document similaire ? Si votre société n’est pas une société commerciale, mais une société par actions (SA, SAS, SASU) vous ne cédez pas des parts sociales mais des actions. Openflow vous accompagne dans la rédaction de votre acte, avec l’acte de cession d’actions Openflow. Les points essentiels Avant de rédiger votre acte de cession d’action, il est nécessaire de vérifier certains points au préalable :
  • Ressortez les statuts et vérifier les clauses qui pourraient éventuellement faire barrage à une cession de parts sociales : Clause d’agrément, clause d’incessibilité des parts, clause de préemption, clause d’inaliénabilité…
  • En cas de silence des statuts, vérifiez l’existence d’un pacte d’associés et de clauses similaires.
Ce n’est qu’après avoir vérifié qu’aucune clause ne pourrait faire obstacle à votre acte que vous pouvez entamer une procédure de cession de parts sociales. Votre acte de cession comprend une série de clauses essentielles :
  • La désignation de l’ancien et du nouveau titulaire des parts
  • La quantité et la valeur nominale des parts cédées
  • Le prix de la cession et les modalités de paiement
  • La date d’exécution de l’acte.
Une fois l’acte rédigé, il faudra vous acquitter de formalités en notifiant l’acte de cession à la société : Le dépôt d’original qui devra être accepté par le gérant à travers un acte authentique est indispensable. L’acte pourra alors être opposables aux tiers. Il est ensuite nécessaire d’enregistrer l’acte de cession aux impôts pour s’acquitter des obligations fiscales relatives à l’acquisition de titres de propriété dans une société commerciale. Pourquoi choisir Openflow ? OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques. Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”. Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les modalités et conditions d’utilisation des services proposés sur le site/plateforme, ainsi que de définir les droits et obligations des parties dans ce cadre. Elles sont accessibles à tout moment sur le Site/Plateforme. Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle de Conditions générales d'utilisation. Pourquoi utiliser des conditions générales de vente ? Vous vendez des produits à des particuliers ou des professionnels, en ligne ou dans vos locaux ? Il est essentiel de rédiger vos conditions générales de vente pour sécuriser votre activité. Pour toute vente à des particuliers, l’existence de conditions générales est imposée par la loi. Pour les ventes à l’intention de professionnels, vous devez les produire en cas de requête d’un de vos clients. Ce document juridique vous permet donc de démontrer à votre clientèle à la fois que vous exercez en conformité avec le Code de consommation et le Code de commerce, mais également de vous protéger en cas de litige éventuel en « verrouillant » vos engagements et votre périmètre de responsabilité. Quels sont les avantages des conditions générales de vente ? Les conditions générales de vente vont être adressées à l’attention de vos clients. C’est un document à la fois rassurant car il témoigne du sérieux et de l’encadrement de votre démarche de vente, mais c’est surtout le gage d’une promesse commerciale précise et ancrée. Non négociables, elles vous permettent de déterminer unilatéralement ce que vous allez vendre, comment vous allez le vendre, votre promesse de qualité, et les conditions de remboursement, de rétractation, etc (tout cela dans le respect de la loi). Une fois ces conditions générales acceptées par votre client, vous êtes tous deux engagés par les termes du document que vous avez produit. Quand préférer un document similaire ? Les conditions générales de vente peuvent être à bien des égards comparées aux conditions générales de services (CGS). Toutefois, alors que les conditions générales de vente concernent exclusivement la vente de produits les conditions générales de services encadrent les conditions de réalisation d’une prestation de service. Autre document proche des conditions générales de vente, les conditions générales d’utilisation (CGU). Ces dernières s’appliquent en toutes circonstances, qu’il y’ait relation commerciale ou non. Les CGU concernent plus généralement les conditions d’utilisation du produit, tandis que les conditions générales de vente concernent particulièrement les conditions d’achat, de retour, de remboursement, etc. Les points essentiels Il est essentiel de personnaliser précisément les CGV Openflow pour qu’elles correspondent au produit que vous commercialiser. En effet, leur distinctivité vous évitera toute problématique de parasitisme commercial que pourrait soulever un concurrent. Il faut garder à l’esprit que vos conditions générales de vente ne pourront être opposables à vos clients que si ces derniers les ont acceptés en toute connaissance de cause. Il faut donc les faire valider par une case à cocher s’il s’agit d’un site internet, dans les locaux de vente si votre activité est hors ligne, et disponible pour vos clients professionnels qui en feraient la requête. Pourquoi choisir Openflow ? OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques. Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”. Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Contrat à durée déterminée

Contrat à durée déterminée

Le Contrat à durée déterminée est un contrat par lequel un employeur embauche un salarié afin que celui-ci travaille pendant une durée limitée dans son entreprise. Forcément écrit et très encadré par la loi, il n'est possible que pour l'exécution d'une tâche précise et temporaire, par exemple le remplacement d'un salarié absent ou encore en cas d'accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise. Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle pour votre CDD. Pourquoi utiliser un contrat à durée déterminée ? Vous avez décidé d’embaucher une personne pour une durée prédéterminée ? Le contrat à durée déterminée est essentiel à votre processus de recrutement ! En effet il va vous falloir encadrer la mission de votre nouvelle recrue en articulant les clauses de ce document juridique : salaire, mission, horaire, obligations spécifiques… tout doit être passé au crible pour sécuriser votre relation professionnelle à venir et vous protéger au maximum des conflits et risques potentiels avec votre futur salarié. Quels sont les avantages d’un contrat durée déterminée et quand préférer un document similaire ? Un contrat à durée à déterminée comme tout contrat de travail a pour avantage de sécuriser la relation professionnelle entre employeur et salarié de leur créer des droits, mais également des obligations l’un envers l’autre. Le CDD est toutefois un contrat de travail à utiliser seulement pour des formes d’emplois spécifiques, on parle de « contrat de l’exception ». Ainsi, il ne peut être utilisé que dans certains cas :
  • Le remplacement d’un salarié ou du chef d’entreprise
  • Un changement d’activité (une hausse soudaine de l’activité par exemple)
  • L’accomplissement d’une mission ponctuelle indépendante de l’activité usuelle de l’entreprise
  • Tout travaux temporaire.
Au-delà de ces situations particulières, le contrat est considéré non pas comme un CDD mais comme un CDI. Il vous faudra donc motiver expressément les caractéristiques de la mission de votre nouveau salarié. Dans le cas où vous ne vous retrouveriez pas dans les exceptions mentionnées ci-dessus, Openflow vous accompagne dans la rédaction de votre contrat à durée indéterminée avec le modèle de Contrat à Durée Indéterminée Openflow. Les points essentiels Une fois ces risques écartés, gardez en tête que s’il est possible de renouveler un CDD, un renouvellement ne peut intervenir qu’une seule fois. La durée maximale d’un CDD, renouvellement inclus ne pourra excéder 18 mois. Il faudra donc choisir ce contrat pour une mission particulière, temporaire, et effective pour écarter tout risque de requalification en contrat à durée indéterminée. Pourquoi choisir Openflow ? OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques.Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”. Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.          
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Contrat à durée indéterminée

Contrat à Durée Indéterminée

Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) est la forme normale et générale de la relation de travail. Il ne prévoit pas la date à laquelle il prend fin et peut être rompu soit sur décision unilatérale de l'employeur (licenciement...), soit du salarié (démission, départ à la retraite) ou pour une cause extérieure aux parties. La rupture conventionnelle, quant à elle, permet d'y mettre fin par l'accord des deux parties. Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle possible pour votre CDI. Pourquoi utiliser ce contrat à durée indéterminée ? Vous recrutez un nouveau salarié pour un poste à durée indéterminée ? Pour encadrer sa mission, le contrat à durée indéterminée est essentiel. Ce document juridique va vous permettre de définir les conditions de travail de votre nouveau salarié : Le montant de son salaire, ses horaires, le périmètre de ses missions, ses obligations de confidentialité, etc. Le principal objectif d’un tel document juridique est de sécuriser la relation que vous aurez vis-à-vis de votre employé. En signant ce contrat ensemble, vous vous prémunissez autant que possible des risques de conflits et d’oppositions futures. Quels sont les avantages du contrat à durée indéterminée ? Le contrat à durée indéterminée est considéré comme la « norme » dans les relations de travail, et est ainsi considéré comme le document juridique par défaut à mettre en place lorsque vous embauchez une personne pour une durée indéterminée. Bien que l’écrit ne soit pas obligatoire, il apparaît essentiel pour se prémunir de risques. Le CDI, comme tout contrat de travail, vous permet de créer un certain nombre d’obligations à la charge de votre salarié en créant un lien de subordination : Date d’entrée en fonction, réalisation des missions, loyauté, diligence, etc. Ce contrat vous engage également en tant qu’employeur : vous êtes tenu, une fois le contrat conclu de fournir au salarié le travail annoncé dans les conditions négociées, assurer sa sécurité, et exécuter vos obligations de bonne foi. Le contrat à durée indéterminée joue ainsi un rôle de pacte social qui va équilibrer votre relation avec vos salariés tout au long de votre partenariat professionnel. Quand préférer un document similaire ? Si vous souhaitez recruter un employé pour une mission précise (pour le remplacement d’un salarie ou l’augmentation passagère de votre activité par exemple) dont vous connaissez d’ores et déjà le temps nécessaire, le CDD (contrat à durée déterminée) constitue une alternative plus pertinente. Openflow vous accompagne également dans votre rédaction de CDD avec le Contrat à Durée Déterminée Openflow. Les points essentiels Parce que la loi n’impose pas un écrit pour conclure un contrat à durée indéterminée, elle ne crée aucune clause obligatoire. La construction de ce contrat doit donc allier des clauses classiques (salaire, mission, lieu de travail) avec des clauses personnalisées à déterminer avec le salarié comme la confidentialité, la durée de travail, l’exclusivité, etc. Pourquoi choisir Openflow ? OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques. Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”. Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Le contrat d'apporteur d'affaires permet à une personne d'en charger une autre de le mettre en relation avec des nouveaux clients. L'apporteur d'affaires ne conclue pas les contrats avec les clients mais n'a qu'un rôle intermédiaire de mise en relation. Ce modèle, rédigé par un avocat, est anonymisé et est à compléter selon l'espèce.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

La lettre d'intention matérialise les négociations lors d'une levée de fonds. Elle constitue la base d'un futur pacte d'actionnaires et doit être prise très au sérieux: certaines clauses apparemment anodines peuvent avoir des effets redoutables. L'assistance d'un professionnel du droit est très fortement recommandée.
Spécialisé en droit des startups et des nouvelles technologies, le Cabinet Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle possible de lettre d'intention.  
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Ces mentions sont prévues par la loi donc obligatoires. Tout oubli ou absence de mentions légales sur un site internet est pénalement sanctionné d'un an d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle possible pour vos mentions légales.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

  Ce document, rédigé par Alto Avocats et téléchargeable au format Word, est anonymisé et est à compléter soi-même selon les informations relatives à l’espèce. Pourquoi utiliser ce Pacte d’Actionnaires ? Vous êtes en pleine création de votre société, et cherchez à organiser la répartition du capital entre les différents actionnaires et leurs prérogatives au sein de l’entreprise ? Sachez qu’au-delà des statuts obligatoires à la constitution de votre société, le pacte d’actionnaires est un élément essentiel à la bonne répartition des pouvoirs au sein de celle-ci. Il est aujourd’hui indispensable à toute entreprise qui souhaite lever des fonds auprès d’investisseurs, car il représente un véritable gage de bonne gestion. Ce Pacte d’Actionnaires rédigé par notre avocat partenaire vous permettra de sécuriser vos actifs et de garantir les intérêts de la société et des actionnaires tout au long de la vie de votre société. Quels sont les avantages d’un pacte d’actionnaires ? Un Pacte d’Actionnaires, contrairement aux statuts est un document confidentiel. Totalement personnalisable il permet de refléter fidèlement l’organisation interne souhaitée par les associés et fait gage de bonne gestion devant tout investisseur prié ou institutionnel. Il engage tous ceux qui le signent et ne peut être modifié qu’à l’unanimité. Il joue ainsi le rôle de feuille de route, de garde-fou et permet de structurer les relations entre actionnaires.  Quand préférer un document similaire ?  Le Pacte d’Actionnaires n’est substituable à aucun autre document juridique. Si tout comme les statuts il permet de gérer les modalités d’administration de la société, le pacte d’actionnaires se distinguent par sa confidentialité, et la spécificité des clauses qu’il peut comporter pour administrer l’actionnariat au sein de l’entreprise. Un pacte d’actionnaire peut être mis en place à plusieurs moments de la vie d’une société : Lors de sa création, lors d’une levée, ou lors d’une cession. Il garantit la liquidité de la société tout en protégeant à la fois investisseurs et fondateurs.  Les points essentiels   Le Pacte d’Actionnaire est un outil extrêmement adaptable : Si aucune clause n’est obligatoire, les plus importantes traitent de :
  • Les modalités de nomination des dirigeants ainsi que leur rémunération
  • La distribution des dividendes
  • La politique d’investissement
  • Le conseil d’administration et sa composition
  • Les conditions d’entrées et de sortie du capital
 L’ensemble de ces clauses doit être négocié entre actionnaires, car une fois signé, le document engage l’ensemble des parties jusqu’à modification, à l’unanimité. Pourquoi choisir Openflow ? OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques. Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”. Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Le cabinet Alto Avocats vous offre ainsi leur modèle possible de statuts pour votre SAS. Les statuts sont la Charte fondatrice de la société. Ils régissent les rapports entre les associés mais aussi les rapports à l'égard des tiers. Ils fixent également les objectifs et le fonctionnement de la société. Ils sont obligatoirement écrits. Pourquoi utiliser ces statuts SAS ? Vous vous lancez dans l’aventure entrepreneuriale avec d’autres associés ? En optant pour une Société par Actions Simplifiée, vous choisissez la forme sociale la plus souple pour votre entreprise. Pour créer une société, la première étape consiste en la rédaction de statuts, véritable charpente de votre future entreprise. C’est en effet dans ces statuts que vont être déterminés, entre autres, la dénomination, l’objet, le siège et le capital social ainsi que le nombre d’associés, leurs rôles respectifs, leurs apports, etc. Il est donc indispensable de ne pas négliger l’étape de la rédaction et de la confier aux mains d’avocats experts pour garantir votre activité en toute sécurité. Quels sont les avantages de la société par action simplifiée ? En choisissant de constituer une société sous la forme de SAS, pas besoin de constituer un capital important ! En effet le capital d’une SAS peut être constitué à partir d’un euro d’apport. Mais ce n’est pas le seul avantage de cette forme sociale : aussi adaptée aux grandes structures qu’aux startups, les SAS se conforment aux besoins spécifiques des associés, qui n’engagent leur responsabilité qu’à hauteur de leurs apports. Quand préférer un document similaire ? La SAS tend aujourd’hui à supplanter la forme sociale préférée des français : la SARL. Dans ces deux formes de sociétés, la responsabilité des associés est limitée à leurs apports et la fiscalité est la même : C’’est l’impôt sur les sociétés qui s’applique par défaut. Dans le cadre de la création d’une petite entreprise de type familial, la création d’une SARL pourra être privilégiée : les statuts étant encadrés par la loi, vous serez davantage encadré dans l’organisation de votre activité. Vous pourrez donc opter pour les statuts SARL Openflow pour vous accompagner dans la création de votre entreprise. Si votre entreprise correspond plus à une startup, a un développement rapide, agile et nécessite la participation d’investisseurs pour lever des fonds, les statuts SAS restent le choix le plus adapté à votre activité. Si vous êtes seul pour la création de votre entreprise, privilégier nos statuts pour une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle, les statuts SASU Openflow. Les points essentiels Les statuts proposés contiennent l’ensemble des éléments indispensables à la bonne administration d’une SAS.
  • La dénomination sociale
  • Le capital social
  • L’objet social
  • Le siège social
  • Le nombre d’associés, la nature et le montant de leurs apports respectifs
  • Les conditions de nomination du Président, et éventuellement du Directeur général.
  • Des clauses spécifiques : Agrément, exclusion, etc.
 Une fois ces statuts rédigés, le lancement de votre SAS se fera en quatre étapes, tout aussi essentielles :
  • L’accomplissement de formalités : Attestation de non-condamnation, de domiciliation, le formulaire M0, la liste de souscripteurs…
  • L’ouverture d’un compte bancaire pour le dépôt des fonds
  • La publication d’une annonce légale
  • L’immatriculation auprès du registre du commerce et des sociétés
  • Dans le cadre d’une activité réglementée, toutes formalités supplémentaires.
Pourquoi choisir Openflow ? OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques. Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”. Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.  
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS

Affaires

Statuts SASU

Les statuts sont la Charte fondatrice de la société. Ils régissent les rapports entre les associés mais aussi les rapports à l'égard des tiers. Ils fixent également les objectifs et le fonctionnement de la société. Ils sont obligatoirement écrits. Le cabinet Alto Avocats vous offre ainsi le meilleur modèle possible de statuts pour votre SASU. Pourquoi utiliser ces statuts SASU ? Vous vous apprêtez à créer votre société seul et cherchez la forme sociale la plus appropriée pour encadrer votre activité ? Forme unipersonnelle de la SAS, la SASU vous permet de créer votre société commerciale sans capital minimum et en limitant votre responsabilité. Aussi souples que les statuts de la SAS, les statuts d’une SASU vous permettent une grande flexibilité dans l’organisation de votre entreprise. Pour vous aider à encadrer l’ensemble de ces possibilités et commencer votre aventure entrepreneuriale sur une base sécurisée, notre avocat partenaire vous propose des statuts SASU clés en main. Quels sont les avantages de la SASU ? La SASU vous permet d’exercer votre activité commerciale sans mettre en danger votre patrimoine personnel (régime de responsabilité limitée) ni impacter vos finances au lancement (pas de capital minimum). Si la SASU comporte autant davantage que la SAS, la transition entre ces deux formes de sociétés est également un processus simplifié qui découle automatiquement d’une cession d’actions sans qu’un changement de forme sociale ne soit nécessaire. Enfin, si vous êtes une personne physique, vous pouvez depuis 2008 bénéficier exceptionnellement en matière fiscale d’une imposition sur le revenu durant les cinq premières années d’exercice avant de passer à l’impôt sur les sociétés. Quand préférer un document similaire ? Il existe plusieurs types de structures pour exercer son activité seul : L’auto-entrepreneuriat, dans la limite des seuils légaux et notamment l’EURL, qui est la forme unipersonnelle de la SARL. L’EURL, contrairement à la SASU est une forme de société fermée c’est-à-dire qu’il n’est pas possible pour un investisseur extérieur d’investir dans la société. Cette forme peut vous convenir si vous souhaitez créez une petite entreprise de familiale. Si vous optez pour cette forme sociale, sécurisez votre démarche en choisissant les statuts EURL Openflow rédigés par des avocats partenaires. A partir de deux associés, il faudra opter directement pour les statuts SAS Openflow, qui vous permettront d’administrer l’organisation de votre entreprise à plusieurs. Les points essentiels Les statuts proposés contiennent l’ensemble des éléments indispensables à la bonne administration d’une SASU.
  • La dénomination sociale
  • Le capital social
  • L’objet social
  • Le siège social
  • Le nombre d’associés, la nature et le montant de leurs apports respectifs
  • Les conditions de nomination du Président, et éventuellement du Directeur général.
  • Des clauses spécifiques : Agrément, exclusion, etc.
 Une fois ces statuts rédigés, le lancement de votre SAS se fera en cinq étapes, tout aussi essentielles :
  • L’accomplissement de formalités : Attestation de non-condamnation, de domiciliation, le formulaire M0, la liste de souscripteurs…
  • L’ouverture d’un compte bancaire pour le dépôt des fonds
  • La publication d’une annonce légale
  • L’immatriculation auprès du registre du commerce et des sociétés
  • Dans le cadre d’une activité réglementée, toutes formalités supplémentaires.
  Pourquoi choisir Openflow ?   OpenFlow est une marketplace (une place de marché) qui offre aux professionnels du droit la possibilité de redonner une seconde vie aux documents juridiques.   Les producteurs de contenu juridiques exportent leurs archives anonymisées vers OpenFlow, en définissent le prix et les proposent à la “vente”.   Les consommateurs de contenu, dirigeants de startups, employés ou dirigeants de TPE, PME mais aussi les professionnels du droit, peuvent alors acheter des documents juridiques de qualité à un prix très attractif, pour ensuite les personnaliser.
9,90 HT

Rédigé par

ALTO AVOCATS