​La Blockchain au service du droit : Openflow innove avec une offre de documents juridiques d’occasion

Openflow, marketplace innovante, permet à ses utilisateurs de vendre et d’acheter des documents juridiques de qualité à moindre coût.

La « legal tech » (start-up du droit) disruptive a pour vocation d’accélérer la globalisation mondiale du partage de connaissance. Elle repose sur deux piliers : la disruption économique, l’idée centrale étant de valoriser les actifs juridiques des acteurs économiques, et la disruption technique, Openflow mise en effet sur la Blockchain pour sécuriser les transactions et offrir plus de services aux clients.

L’équipe, Simon de Charentenay, fondateur CEO, Simon Polrot, expert Blockchain, Paul Plaquette, senior software engineer et Vincent Daffourd, board member, dispose d’une parfaite connaissance du monde juridique et de celui des start-up. La création d’une marketplace de documents juridiques d’occasion, véritable innovation dans cet écosystème, est partie de leur constat selon lequel les prestations juridiques ne sont vendues qu’une seule fois alors qu’elles sont souvent pertinentes pour des besoins similaires d’autres clients potentiels. De là est né le concept d’Openflow : chacun peut proposer la réutilisation à moindre coût de ce qu’il a produit, et même acheté

Openflow bénéficie déjà d’une base de plus de 1500 documents fournis par des grands comptes et des prestataires spécialisés (avocats, conseils en propriété industrielle, services juridiques d’entreprises privées, d’administrations etc.), qui seront accessibles sur la plateforme dès cet été.

Techniquement, la start-up est à la pointe de l’innovation. C’est la première start-up du droit – et elle est française ! – qui s’appuie sur la technologie « Blockchain ». En effet, en couplant l’intelligence artificielle et la Blockchain, Openflow développe des services sur les documents juridiques : anonymisation, gestion des droits d’auteur, audit du document, extraction de plans, synthèse… La Blockchain lui permet par ailleurs d’offrir une innovation particulièrement intéressante : le fameux « droit vivant ». Il s’agit d’ouvrir la possibilité d’enrichir indéfiniment un document juridique dans le temps, avec plusieurs auteurs, dont les droits et les profits seront honorés. … Lire l’intégralité de l’article

 

Source :
BLOCKCHAIN DAILY NEWS
http://www.blockchaindailynews.com/%E2%80%8BLa-Blockchain-au-service-du-droit-Openflow-innove-avec-une-offre-de-documents-juridiques-d-occasion_a25402.html